Femme Plus Togo : le SLE

L’Association Femme Plus Togo dans l’exécution de son projet « renforcer le pouvoir d’achat des femmes commerçantes des préfectures du Golfe, d’Agoè et de Cinkassé qui traversent les frontières » a organisé Cette semaine du 17 mai 2021 une séance d’information /formation sur les textes qui régissent le Schéma de Libéralisation des Echanges (SLE) dans l’espace CEDEAO ; les règles et les règlementations du commerce import et export du Togo à l’intention des femmes commerçantes transfrontalières de la préfecture d’Agoè et du golfe.

IL a été question pour Femme Plus Togo d’informer et de former 60 femmes commerçantes transfrontalières de la préfecture du golfe et d’agoè-nyivé sur le SLE, qui est un outil mis en place par les pays membres de CEDEAO afin de permettre la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO. Les règles et réglementation qui régissent le commerce import-export étaient aussi à l’ordre du jour ainsi que les documents de voyage. L’acte de naissance étant le premier document nécessaire pour acquérir d’autres pièces (le certificat de nationalité, la carte nationale d’identité, le passeport, les documents de commerce import et export) ; avec l’appui du Fonds XOESE l’association Femme Plus Togo a trouvé nécessaire d’accompagner 60 femmes commerçantes transfrontalières ne disposant pas d’acte de naissance dans le processus de l’acquisition de ladite acte.

Etant présent à cette séance, le Directeur Préfectoral de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, les régisseurs des marchés et les présidentes des femmes du marchés des préfectures d’Agoè et du Golfe. Les femmes ont remercié l’association Femme Plus Togo et son partenaire financier Fonds XOESE pour cette initiative qu’elle trouve louable.

.